Biodiversité

btn_visiteSite

rssmail

 

PRESERVATION DU MILIEU NATUREL

 

Le SMET 71 est soumis à Autorisation préfectorale pour l'exploitation de son site.

En matière de biodiversité, le SMET 71 doit limiter les impacts de ses activités sur la faune et la flore par la mise en place de mesures d'évitement, de réduction et de compensation avant de projeter tous travaux.

 

Caractéristiques géographiques et géologiques du site :
 
Type de milieu : Plaine forestière, milieux humides
 
Altitude maximale : 220 m
 
Activités humaines : région viticole, proche du Beaujolais et des côtes bourguignonnes, exploitations minières, carrières, sylviculture
 
Périmètre environnemental :
 
Le SMET 71 se situe dans une Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de Type II, c'est-à-dire constituant un "Ensemble pouvant atteindre quelques dizaines de milliers d'hectares correspondant à de grands ensembles naturels peu modifiés, riches de potentialités biologiques et présentant souvent un intérêt paysager."
Cette zone s'étend sur 9000 hectares : forêt de Marlou, Chagny, Gergy et étangs de Gergy
Un habitat d'eau stagnante est déterminant et justifie la présence de cette ZNIEFF. En revanche, aucune espèce déterminante n'est inventoriée dans ce périmètre et justifie le classement de ce site en ZNIEFF. Toutefois, on peut noter la présence de certaines espèces à enjeux telles que le sonneur à ventre jaune, le rossignol, la couleuvre à collier et plusieurs espèces d'orchidées.
 
Situation géologique : 
 
Situé en bordure du fossé bressan formé au Tertiaire ( Eocène), et limité à l'ouest par les calcaires du jurassique.
On y trouve une couverture argileuse du Plio Quaternaire qui repose sur les calcaires du jurassique à plus de 50 m de profondeur.
Cette couverture argileuse est constituée d'argiles et de sables de Chagny, puis de marnes de Bresse et d'éboulis marno-calcaires jusqu'à 64 m.
 
Critères d'intérêt de la zone :
 
Auto-épuration des eaux - Fonction d'habitat pour les populations animales ou végétales - Fonctions de régulation hydraulique - Zone particulière liée à la reproduction
 
  
Les habitats naturels :
 
Localisé sur une partie forestière de la commune de Chagny, le SMET 71 est donc sur un site boisé, ponctué de fossés en eau de façon plus ou moins permanent du fait de la nature argileuse du sol.
 
Les milieux :
 

v  Fossés en eau, mares, ornières

v  Chenaie mixte (chêne sessile et pédonculé) : 

  • Strate arbustive : Aubépine monogyne ; Troène commun ; Ronce à feuilles d’Orme ; Alisier des bois ; Charme commun
  • Strate herbacée : Euphorbe des bois ; Fétuque heterophylla ; Lierre grimpant ; Chèvrefeuille

v  Saulaie pionnière

v  Lande à Genêt

  • Chêne pédonculé, Tremble
  • Callune, Genêt à balai, Molinie bleue, Laîche pâle

 

Ce que dit la loi :

 

La loi du 10 juillet 1976, relative à la protection de la nature fixe les principes et objectifs en matière de protection de la faune et de la flore dans l'article L411.1 et 2 du Code de l'Environnement.

Cet article prévoit des mesures fixées par arrêtés ministériels, notamment :

- l'établissement de listes des espèces protégées

- l'interdiction de porter atteinte aux espèces, de les perturber intentionnellement, de dégrader leurs habitats, de les détenir ou de les transporter

 

L'arrêté ministériel du 19 février 2007 prévoit des dérogations définies dans l'article L411.2 du Code de l'environnement :

3 conditions doivent être réunies pour obtenir cette dérogation :

 

- l'intérêt de la santé et de la sécurité publique ou pour d'autres raisons impératives d'intérêt public majeur, y compris de nature sociale ou économique, et pour des motifs qui comporteraient des conséquences bénéfiques primordiales pour l'environnement ;

- qu'il n'y ait pas d'autre solution ayant un impact moindre (localisation, variantes, mesures d'évitement et de réduction, choix des méthodes...) ;

- que les opérations ne portent pas atteinte à l'état de conservation de l'espèce concernée (que l'on affecte des individus, des sites de reproduction ou des aires de repos).

 

Etude de milieu et préconisations avant et après travaux :

 

Un bureau d'étude mandaté par le SMET 71 se charge d'inventorier avec précision les habitats et espèces en présence et de dresser la liste des mesures nécessaires à leur préservation.

Au préalable des travaux nécessaires sur le site, des mesures d'évitement et de réduction sont mises en oeuvre :

- Adaptation du calendrier des travaux

- Campagne de sauvetage d'individus d'amphibiens et mise en place des barrières de protection

- Précautions particulières pendant le chantier

Tout cela sous le contrôle d'un écologue.

 

 

 Les mesures compensatoires :

 

  • S'étendent sur plusieurs hectares, sous maîtrise foncière
  • Portent sur une durée de 20 ans

 

4 mesures compensatoires :

IMGP20751. Une gestion sylvicole favorable à la biodiversité, à son vieillissement et sa diversification :

 

     La végétation est respectée par un choix méticuleux des espèces plantées sur les casiers. Des espèces locales sont implantées afin d'assurer une continuité du site avec l'espace naturel qui l'entoure.

Chaque surface déboisée doit être compensée par la plantation de bois soumis au régime forestier d'une surface 3 fois plus importante. Le SMET 71 a fait l'acquisition de parcelles boisées à Comblanchien de 25 hectares, 20 hectares dans les bois de la Loyère, et un peu plus de 3 hectares à Buxy, en contrepartie du déboisement nécessaire à la construction de casiers.

Ces sites sont gérés par l'ONF.

 DSCN2509

 

 

2. Le maintien et l'entretien de clairières et corridors écologiques :

corridor

    Le SMET 71 entretient des clairières et lisères sur les pourtours de son site afin de favoriser la présence de certaines espèces, leur reproduction et leur circulation.

 

 

 

 

 

DSC03089    3. Création de mares :

 

    3 mares ont été aménagées pour les amphibiens.

    Ces sont des milieux de vie des  tétârds et de reproduction. Les bois sont les lieux de vie des adultes en période hivernale. Des barrières anti batraciens ont aussi été posées autour du site afin qu'ils ne franchissent pas les lieux et ne se fassent écraser.

    Des filets à batraciens ont aussi été mis dans les bassins de réserve à incendie.

 

 

 

 

 

4. Des aménagements favorables à la faune :

 

DSCN3292

    Des gîtes à chauve-souris et des nichoirs à oiseaux ont été posés. Le SMET 71 a établi pour le suivi de ces espèces, une convention de partenariat avec la SHNA et le CENB*.

*Voir ci-dessous la Rubrique "Mieux connaître pour mieux Préserver"

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Faune : 
 

v  LES AMPHIBIENS :

  • Les Urodèles : Les tritons
  • Les Anoures :  La rainette verte ; Le crapaud calamite ; La grenouille rousse ; Le crapaud commun ; La grenouille agile ; La grenouille verte/ de Lessona

Le sonneur à ventre jaune : « Ses couleurs signalent un danger pour ses prédateurs. Il ne cohabite pas avec les tritons, encore moins avec les poissons qui consomment ses œufs et ses têtards. C’est donc un hôte des mares peu encombrées de végétations, des ornières et des dépressions inondées ; Il est protégé comme la plupart des amphibiens. Il est inscrit sur la liste des espèces de la directive Habitats de la faune et de la flore qui lui permette de bénéficier de mesures de gestion dans certains sites. »

 

Crapaud sonneur à ventre jaune

sonneur à ventre jaune

Triton crêté

triton crêté 2

Crapaud accoucheur

crapaud accoucheur

Triton des alpes

Alpestre 01

Crapaud calamite

calamite

Triton palmé

triton palmé

 

 

 

v  LES MAMMIFERES Chauve souris gite

  • Les chiroptères

De nombreuses espèces de chauve-souris ont été décelées suite à une étude faite en 2015, parmi lesquelles, certaines sont protégées. Des gîtes à chauve-sous ont été installés et un suivi par la SHNA est effectué.

 

La Minioptère de Schreibers ; La Barbastrelle d’Europe ; Le Rhinolophe euryale ; Le Murin de Bechstein ; Le Grand Rhinolophe ; Le petit Rhinolophe ; Le Grand Murin ; Le Murin à oreilles échancrées ; Le Murin à moustaches ; Le Murin de Brandt ; Le Murin d’Alcathoe ; La noctule de Leisler ; La Noctule commune ; La Pipistrelle de Nathusius ; La Pipistrelle commune ; Le Murin de Daubenton ; L’Oreillard roux ; L’Oreillard gris ; Le Murin de Natterer

 

Liste Chauve souris - source SHNA

 

Comment préserver les chauves-souris ? Rendez-vous ici :

 

v  AUTRES MAMMIFERES: IMGP4129

Le Chat forestier - Le hérisson d’Europe 

Putois - Renard

Sanglier - Blaireau - Lièvre d’Europe

 

 

 

 

v  LES REPTILES Vipre

Le Lézard des murailles

La Couleuvre à collier

La Vipère aspic 

 

 

 

 

 

 

 

 

vLES OISEAUX Milan noir

Le Loriot d’Europe - La Buse variable - Le Pic vert - Le Pic épeiche

La Bergeronnette grise - Le troglodyte mignon

Le Rougegorge familier - Le Rossignol philomèle - Le Rougequeue noir

L’Hypolaïs polyglotte - Le Pouillot véloceDSCN3211

La fauvette grisette - La Fauvette à tête noire

La mésange nonnette - La mésange bleue - La mésange charbonnière

La Sitelle torchepot - Le Grimpereau des arbres

Le Chardonneret élégant - Le Grosbec casse-noyau

 

La présence de cette faune exceptionnelle encourage le SMET 71 à prendre des mesures spécifiques pour la protéger.

 

La Flore :

Erable de Montpellier

Alchémille vert jaune

Caméline cultivée

Laîche tardive

Cytise couché, Orchis maculé

Molinie Bleue

Sisymbre sagesse…

 

Mieux Connaître pour mieux Préserver : rendez-vous ici !

 

SHNA : Société d’Histoire Naturelle d’Autun 

CENB : Conservatoire d’Espaces Bourgogne

BOURGOGNE NATURE : Associations de préservation de la nature

AOMSL : Association Ornithologique et Mammalogique de Saône et Loire 

CAPEN 71: Confédération d’associations de protection de l’environnement et de la nature

SSN SM : Société des Sciences Naturelles et Société Mycologique de Saône et Loire basée à Chalon